Depuis le début de la pandémie, les travailleurs de la santé sont exposés à de multiples événements potentiellement traumatiques (décès, complications médicales, etc.) et à des situations particulièrement stressantes (prise de décisions vitales, le maintien ou arrêt de soins non essentiels, etc.). Cela dans un contexte global d’incertitude et de changements majeurs dans nos habitudes de vie.

Il est de notre responsabilité collective, en tant qu’employeurs, collègues, associations d’aide, ou simplement en notre qualité de citoyens, de veiller à ce que les travailleurs de la santé, que nous connaissons réellement ou virtuellement, prennent à présent soin d’eux et de leur santé mentale.

Des initiatives simples peuvent être entreprises par chacun d’entre nous auprès des travailleurs que nous connaissons:

  • leur demander comment ils vont et leur offrir une écoute attentive, empathique et sans jugement
  • leur demander s’ils connaissent des ressources d’aide en ligne ou dans leur communauté
  • leur offrir notre aide ou leur rappeler notre disponibilité.

En ligne, sur nos médias sociaux, pour les travailleurs que nous connaissons ou de manière plus générale, nous pouvons par exemple:

  • leur témoigner notre reconnaissance et gratitude, que l’on ait eu recours ou non à eux pendant la pandémie
  • signaler les commentaires de haine à leur égard (et envers n’importe qui d’ailleurs)
  • leur fournir des numéros de ligne d’urgence s’ils expriment des signes de détresse psychologique dans leurs messages.

Parmi les ressources d’aide

blessuremorale.ca: Le Guide sur les blessures morales est le fruit d’une collaboration entre le centre de santé mentale post-traumatique Phoenix Australia et le Centre d’excellence sur le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et les états de santé mentale connexes du Canada. Le guide vise à faciliter la compréhension de la gamme d’émotions morales causées par la pandémie de COVID-19

ca.portal.gs: Espace mieux-être Canada a été financé par le gouvernement du Canada pour répondre à la hausse fulgurante de cas de détresse mentale causée par la pandémie de COVID-19. La population fait face à des difficultés sans précédent en raison de l’isolement, de préoccupations relatives à la santé physique, de problèmes de consommation de substances psychoactives, d’incertitudes liées aux finances et à l’emploi et de débats chargés d’émotions concernant l’égalité des races. Ces épreuves, nous les traversons avec vous. Pour nous, la santé mentale est un cheminement, et non une destination. Chaque jour, vous pouvez faire un pas vers votre propre bien-être. Espace mieux-être Canada est là pour vous soutenir tout au long de ce cheminement.

mentalhealthcommission.ca/Francais/covid19: Bien que la Commission de la santé mentale du Canada ne soit pas un fournisseur de services de santé mentale et qu’elle ne puisse malheureusement pas répondre aux demandes d’individus et de cliniciens, elle est néanmoins en mesure de fournir de l’information sélectionnée fiable et fondée sur des données probantes.

Outils à partager sans modération

D’autres modèles seront rajoutés prochainement.